SYLVAIN PRUNENEC

0
Plateau partagé #2

15 avril - 20h30

Visuel du spectacle
concordanse
Artiste(s) du spectacle
SYLVAIN PRUNENEC
Titre du spectacle
Comme chien
Texte de présentation du spectacle

Hommage au duo « Jetés dehors » écrit avec Mathieu Riboulet écrivain

Avec Angèle Prunenec et Sylvain Prunenec

Commande édition 2010 / Recréation 2021

 

Comme chien
Dans Entre les deux il n’y a rien, Mathieu Riboulet témoigne de cette décennie de rage des années soixante-dix, à Paris, Rome ou Berlin, entre répressions violentes des mouvements de contestation (ouvrière, étudiante) et, un peu plus tard, le passage pour certains groupes à la lutte armée. C’est dans ces années-là que Mathieu, adolescent puis jeune adulte, s’éveille au désir et à la conscience politique. Le sexe et l’engagement politique, même combat, entre les deux il n’y a rien.
Dans Comme chien, nous tentons, aujourd’hui, de laisser résonner à nouveau dans nos corps, dans nos souffles et nos voix, le chahut, la violence, l’engagement, le désir et la révolte. 

 

Sylvain Prunenec a été interprète pour Odile Duboc, Dominique Bagouet, Trisha Brown, Hervé Robbe, Boris Charmatz, Christian Rizzo, Deborah Hay, Olivia Grandville, Fanny de Chaillé, Dominique Brun.
Depuis 1995, au sein de l’Association du 48, Sylvain Prunenec crée ses propres pièces. Ces créations l’amènent à collaborer avec des artistes divers : le poète Anne-James Chaton, l’écrivain Mathieu Riboulet, les plasticiens Clédat & Petitpierre, le vocaliste-improvisateur Phil Minton, le metteur en scène Éric Didry, le compositeur Sébastien Roux, la peintre Françoise Pétrovitch...
Parmi ses créations, on peut citer : Gare ! un solo sur les thèmes de l’amour, de la pulsion criminelle et de l’extase sexuelle, 2011 ; Le cas Gage ou les aventures de Phineas en Amérique, 2012 ; Vos jours et vos heures, inspirée du roman Les vagues de Virginia Woolf, 2015 ; Zugunruhe, état d’agitation avant la migration, 2017.
En 2019, il effectue une traversée de 5 mois du continent eurasien, à pied ou en train, de la pointe du Raz à l’île de Sakhaline en Russie extrême orientale, au cours de laquelle des danses sont proposées sur des places publiques, aux habitants, aux passants. De cette expérience, un projet de création avec la vidéaste Sophie Laly et le musicien Ryan Kernoa sera finalisé en octobre 2020, intitulé 48ème parallèle.
En février 2020, au Centre Pompidou à Paris, il créé la pièce Se laisser pousser les animaux, en collaboration avec Françoise Pétrovitch. Sylvain Prunenec est en résidence au théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France.

Informations techniques
Partager