Yohan Vallée

danse

Danse

Alexandre Fandard
Alexandre Fandard

Alexandre Fandard appréhende la danse comme un peintre et se définit comme un plasticien des arts vivants. Il travaille en tant qu'interprète avec le metteur en scène Brett Bailey pour Exhibit B puis avec le chorégraphe Radhouane El Meddeb pour Heroes, Prélude et l’artiste pluridisciplinaire Olivier de Sagazan pour sa dernière création Ainsi sois moi. Il signe sa première pièce chorégraphique, Quelques-uns le demeurent, en 2017 en résidence au CENTQUATRE-PARIS, avec laquelle il rafle trois prix dont celui de la première édition de FoRTE. Depuis 2019, il est artiste associé au Théâtre de l’Étoile du Nord où il travaille à son second projet, Très loin, à l'horizon, un duo avec la chorégraphe Leïla Ka, co-produit par le CENTQUATRE-PARIS.

Leïla Ka
Leïla Ka

Issue des danses urbaines, Leïla se penche rapidement vers le métissage des pratiques et développe sa matière par la mixité des genres au delà des conventions et des codes qui les composent.
Après avoir travaillé en tant qu’interprète notamment pour Maguy Marin, ou elle découvre une théâtralité dansée qu'elle retiendra comme forme possible d’enrichissement de sa propre écriture, elle se lance dans la création de sa première pièce « Pode ser ».
Dans ce solo, primé 5 fois à l'international et joué plus de 60 fois depuis sa création en 2018, elle flirte librement avec les danses urbaines, contemporaines et la théâtralité pour tenter d'illustrer la complexité et la difficulté d’être. Thème qu'elle reprend et traite à l'échelle de la communauté dans sa seconde création en duo (janvier 2020), « C’est toi qu’on adore », petite forme de 25 minutes, qu'elle interprète avec Alexandre Fandard. 
Elle est également interprète pour Alexandre Fandard dans sa création "Très loin, à l'horizon" (automne 2020) et Olivier de Sagazan.

Partager